La troisième réunion de mi-parcours du projet RAQMYAT, intitulée “Stratégies numériques pour la formation doctorale en sciences humaines et sociales en Tunisie”, s’est déroulée du 22 au 24 mai 2024 à l’Institut Supérieur des Études Appliquées en Humanités de Sbeïtla, sous l’égide de l’Université de Kairouan. Cet événement a réuni des coordinateurs académiques et administratifs des partenaires du projet ainsi que des présidents et vice-présidents  pour discuter des progrès réalisés et des prochaines étapes du projet.

Première journée : orientation et stratégies

La première journée, le 22 mai, a débuté avec une séance d’ouverture et de bienvenue animée par plusieurs personnalités académiques, dont Taha Guerfel, Président de l’Université de Kairouan, Mahmoud Abbes Amri, Directeur de l’Institut Supérieur des Etudes Appliquées en Humanité de Sbeïtla (Université de Kairouan), Hedi Dhouibi, Directeur de l’Institut Supérieur de Sciences Appliquées, Université de Kairouan et coordinateur local du projet RAQMYAT et Sihem Najar, professeure de l’Université de la Manouba et coordinatrice scientifique du projet RAQMYAT

Silvia Marchionne, chargée des projets internationaux chez UNIMED et coordinatrice du projet RAQMYAT, a présenté les objectifs de la réunion et le plan de travail pour les cinq mois prochains du projet.

Les discussions de la première journée ont ensuite porté sur deux parmi les lots de travail qui sont les plus important et le coeur du projet, c’est à dire l’élaboration des stratégies numériques pour les écoles doctorales des universités tunisiennes partenaires dans le cadre du WP2 et la définition des 8 parcours thématiques en ligne en faveur des enseignants et des doctorants. L’équipe de l’ Université de La Manouba a présenté le canevas pour l’élaboration de ces stratégies et les échéances à venir et la discussion parmi les partenaires a porté sur l’analyse de l’enquête qualitative que les 7 universités tunisiennes ont mené afin de connaître mieux les besoins des leur universités en matière de numérisation de la formation doctorale.

L’université de Vienne a présenté l’état de l’art sur la réalisation des ces 8 parcours en ligne qui représente un outil innovant et unique pour former les formateurs sur thèmes divers tels quel gestion de données et ressources numériques, soft skill pour l’employabilité des doctorants, géographie et cartographie, textométrie, ars et numérique etc.

Deuxième journée : formation et évaluation

La deuxième journée, le 23 mai, a débuté avec des discussions sur l’organisation de la deuxième école d’été à Vienne et les doctoriales. Ces initiatives visent à renforcer la collaboration internationale et à offrir des opportunités de formation pratique aux doctorants ainsi que d’ouverture vers le monde socio-économique. Les Universités de La Manouba et de Tunis El Manar qui ont déjà organisé leur doctoriales ont partagé avec les autres partenaires leur expérience dans ce sens.

L’évaluation de la qualité et des résultats du projet a été un autre point crucial de la journée. Le rapport interne à mi-parcours et les évaluations précédentes ont été présentés par les leaders du WP6, les Universités de Grenade et de Kairouan. Prof. Mohamed Salah Harzallah, évaluateur externe, a également partagé son rapport d’évaluation externe à mi-parcours.

La journée s’est terminée par des discussions sur la gestion financière et le budget du projet, ainsi que sur les stratégies de diffusion et d’impact, notamment le site web, les vidéos du projet et les plans de communication sur les réseaux sociaux.

Troisième journée : visites et clôture

La dernière journée, le 24 mai, a été consacrée à des visites culturelles et académiques. Les participants se sont rendus à Kairouan pour visiter l’École doctorale en Sciences Humaines et Sociales de l’Université de Kairouan et découvrir la ville historique. Ces visites ont permis de clore la réunion sur une note collaborative et culturelle.

Conclusion

La troisième réunion de mi-parcours du projet RAQMYAT a permis de faire le point sur les réalisations et de planifier les prochaines étapes essentielles. Ce projet continue de jouer un rôle crucial dans l’amélioration des formations doctorales en SHS en Tunisie, en intégrant des stratégies numériques et en renforçant les compétences des doctorants pour leur future employabilité.

La presse locale – représentée par Radio Steppes – était aussi présente, en diffusant les activités de la réunion à Sbeitla. Le lien de la vidéo est ici

Veuillez consulter et télécharger le programme ici

Suivez-nous sur Facebook, LinkedIn et Twitter-X pour être toujours mis-à-jour sur les prochaines doctoriales et sur les nouvelles de RAQMYAT!

Latest Portfolio

© 2024 Raqmyat. All Rights Reserved.
Bannière de Consentement aux Cookies par Real Cookie Banner